Vendredi, en pleine affaire Benalla, Édouard Philippe s'est tout de même rendu sur le Tour de France pour suivre la 13e étape entre Bourg d'Oisans et Valence. Le Premier ministre a ainsi pris place à l'arrière d'une voiture avec le directeur de la Grande Boucle Christian Prudhomme, pour suivre la course. Rien d'anormal jusqu'ici, sauf que comme le montrent les images captées par France Télévisions et repérées par le magazine Auto Plus, Édouard Philippe ne portait pas sa ceinture de sécurité.

Un comble pour celui qui vient de réduire la vitesse à 80km/h sur les deux voies sans séparation pour "sauver des vies". Une ceinture de sécurité obligatoire à l'arrière des véhicules depuis 1990 et qui aurait sauvé des millions de vies. Pour cette infraction au Code de la route, Édouard Philippe s'il avait été contrôlé, aurait dû s'acquitter d'une amende forfaitaire de 135 euros, tout comme le directeur du Tour, lui aussi en infraction.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés