EDITO. Selon Arlette Chabot, la diminution du nombre de chômeurs au mois de septembre vient effacer la hausse du mois d'août et ne mettra pas terme aux critiques. Pour qu'il y ait un effet réel, il faut que cette baisse soit constatée sur au moins six mois. Si cette baisse du chômage se poursuit, elle interviendra en tout cas très tard, à quelques mois seulement de l'élection présidentielle. "L'inversion de la courbe du chômage ne veut pas dire une inversion de la cote de popularité de François Hollande", selon Arlette Chabot.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés