Le gouvernement grec n'a toujours pas produit les réformes promises aux créanciers et à ses partenaires malgré les milliards d'euros touchés depuis plusieurs mois. Le pays, en cas d'exclusion de la zone euro, pourrait se tourner vers Moscou pour trouver des financements. Un intérêt stratégique majeur pour la Russie. Découvrez l'édito éco de Vincent Perrault.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés