Pour Alexis Brézet, la validation des écoutes téléphoniques de conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat marquent un coup d'arrêt à la bonne dynamique du président de l'UMP. Toutefois, remarque-t-il, cette décision ne devrait pas avoir d'impact immédiat.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés