Vidéo associée: 

Publié le 10/03/2014

Ecoutes de Sarkozy et Herzog: " Il ne peut pas y avoir de droit de la défense, sans confidence" - 10/03

Corps: 

Après avoir confirmé la signature d'une pétition lancée par des avocats pour protester contre les écoutes de Nicolas Sarkozy et de son conseil Thierry Herzog, maître Henri Leclerc a expliqué à BFMTV ce qui, selon lui, posait ici problème: "Je pense que ce qui est en cause ce sont les droits de la défense. (…) Il ne peut pas y avoir de droit de la défense, s'il n'y a pas de confidence. Il faut que celui qui est défendu ait une confiance totale dans celui qui le défend, il faut avoir la possibilité de parler".
L'avocat a aussi rappelé que contrairement à une idée reçue, le bâtonnier n'a "pas autorisé" lesdites écoutes, mais "en a été seulement informé" et qu'il "ne peut s'y opposer". C'est donc pour maître Leclerc, "une fausse information" qui rejoint les nombreuses autres qui "circulent dans cette affaire".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet