À Lyon, écharpes, bonnets et manteaux n'ont pas la côte. En cause : la douceur qui rend les vêtements chauds superflus. Cela n'arrange pas les commerçants, dont l'activité est en baisse depuis les attentats du 13 novembre. Pour vendre les stocks d'hiver, les enseignes multiplient les promotions. Et comptent sur un retour du froid dans les prochains jours.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés