L'exposition des femmes enceintes à certains perturbateurs endocriniens aurait des impacts nocifs sur le comportement de leurs petits garçons. C'est ce que révèle une nouvelle étude épidémiologique menée par l'Inserm. Ces substances provoquent en effet des troubles émotionnels et relationnels pour les garçons à partir de 3 ans. Quels sont ces perturbateurs endocriniens ? Comment les identifier ? - Tous les jours à 7h20, on parle éco et conso avec Marie Dupin, dans Bourdin Direct, sur RMC.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés