Voilà Martin Winterkorn rattrapé par le scandale des moteurs truqués en Allemagne.Le parquet de Brunswick a étendu son enquête pour fraude à l'ancien patron de Volkswagen et à cinq autres personnes. Elle porte désormais sur 37 justiciables.

German prosecutors are investigating a former VW chief executive for fraud, linked to the diesel emissions scandal https://t.co/nacv0xmyq2- Financial Times (@FT) 27 janvier 2017

Surnommé 'Monsieur Qualité' au sein du groupe, Martin Winterkorn avait démissionné peu après le début du scandale en septembre 2015.

Egalement visé par une enquête sur des soupçons de manipulation de cours, il s'est défendu la semaine dernière des accusations de dissimulation devant une commission parlementaire allemande, affirmant ne rien avoir su de la tricherie.

Volkswagen vient tout juste de clôturer l'affaire aux Etats-Unis, pour un montant total proche de 22 milliards de dollars.

Dieselgate: Volkswagen et la justice américaine trouvent un accord https://t.co/itjgQAsKit pic.twitter.com/No47dzJsPq- RFI (@RFI) 11 janvier 2017

Avec AFP., Reuters

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés