Cela s'est passé en direct devant les caméras. La police turque a pris mercredi le contrôle de la régie de deux télévisions à Istanbul, Bugün TV et Kanaltürk. Les forces de l'ordre ont pénétré dans le siège des deux chaînes, propriété du groupe Koza-Ipek, en dispersant les salariés qui le protégeaient avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau. Des affrontements ont éclaté devant le bâtiment entre les manifestants et la police et plusieurs personnes ont été arrêtées. La justice turque avait décidé lundi de mettre sous tutelle la holding Koza-Ipek, accusée de " faire de la propagande " pour le compte de l'imam Fethullah Gülen, ennemi politique du président Recep Tayyip Erdogan. Cette décision a été violemment dénoncée par l'opposition comme une atteinte à la liberté de la presse, à la veille des élections législatives anticipées prévues dimanche.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés