Des membres du groupe Pussy Riot, Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, ont été arrêtées ce mardi à Sotchi, puis interrogées pendant quatre heures. En sortant du poste de police, elles portaient des cagoules “balaclava”, semblables à celles que Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina portaient quand elles ont chanté en 2012 une prière punk contre Vladimir Poutine dans une cathédrale à Moscou. Une “prière” qui a entraîné une condamnation pour “hooliganisme” et une détention de 21 mois dans un camp pour les deux jeunes femmes.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés