Deux anciens espions français ont été mis en examen, soupçonnés d'avoir livré des informations secrètes de la DGSE, service de renseignement extérieur de la France, aux autorités chinoises.

Les deux agents et l'épouse de l'un d'eux risque un procès pour "trahison", a précisé la ministre française des Armées, Florence Parly ce vendredi matin sur la chaîne CNews . " Ces informations peuvent potentiellement mettre en cause la sécurité de l'Etat ", a-t-elle déclaré.

Alertée par les services de la DGSE elle-même, la justice française a inculpé les trois accusés le 22 décembre 2017 à Paris et placé deux d'entre eux en détention provisoire.

Les faits porteraient sur la période 2016-2017, mais rien n'a filtré sur la nature des informations livrées. Selon le journal Le Monde , Pékin aurait cherché à espionner le renseignement extérieur français.

L'un des agents, qui sont désormais à la retraite, travaillait à Pékin, selon l'émission Quotidien , qui a révélé cette affaire jeudi soir. Elle avait jusqu'ici géré dans le secret.

Interrogé, le porte-parole de la diplomatie chinoise a assuré " ne pas être au courant ".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés