Si le résultat net de l'opérateur allemand a reculé de 21% à 636 millions d'euros, ses bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements (BAIA) au deuxième trimestre se maintiennent à 4,43 milliards d'euros, alors que les économistes tablaient sur 4.35 milliards d'euros.Le chiffre d'affaires quant à lui est atone à 15,1 milliards d'euros.Ces résultats sont portés par le dynamisme de la filiale américaine de Deutsche Telekom, T-Mobile US, qui a franchi la barre des 50 millions de clients en milieu d'année, relevant ainsi son objectif pour 2014.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés