Testé dans certaines villes de France comme à Nîmes, le dispositif "caméra-piéton" pourrait être étendu sur des milliers de policiers dans les prochaines années. Les retombées sont plutôt positives. Positionnée au niveau du torse, la caméra permet de disculper les agents en cas d'accusations mensongères et d'apaiser les tensions lors d'interventions délicates.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés