Ils étaient nombreux à s'être donné rendez-vous lundi matin pour demander la libération des lycéennes enlevées au Nigéria par la secte Boko Haram. Parmi de nombreuses personnalités publiques, Sandrine Kiberlain et Géraldine Nakache étaient présentes place du Trocadéro à Paris. "C'est important de témoigner notre indignation. On a tous été des enfants, on sait ce que c'est qu'être libre", a déclaré Sandrine Kiberlain.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés