Au large de la Thaïlande et de l'Indonésie, plusieurs milliers de migrants sont en perdition depuis des semaines. L'ONU s'inquiète d'un désastre humanitaire, alors que la grande majorité de ces migrants sont issus d'une minorité musulmane de Birmanie. Mais les gouvernements de la région continuent de repousser les bateaux.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés