Des gilets de sauvetage par milliers recouvrent les côtes de Lesbos, petite île grecque, devenue l'une des principales portes d'entrée pour les migrants en quête d'asile en Europe. Chaque jour, il faut nettoyer des centaines de mètres de côtes. Pour ne pas se laisser déborder, la mairie de Mytilène, la capitale de l'île, a embauché une dizaine d'employés supplémentaires. Des employés chargés de la collecte quotidienne des gilets, des bouées et des bateaux. Depuis le début de l'année, plus de 300.000 exilés sont arrivés en Grèce. 2.800 ont péri dans des naufrages de leurs embarcations de fortune.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés