La soirée de folie qu'ont vécu les Français supporteurs des bleus a été agitée, des "casseurs" ou autres jeunes trop alcoolisés ont provoqué des incidents à Paris, à Lyon, Marseille, Ajaccio, Strasbourg ou encore Rouen.

Dans la capitale, les forces de l'ordre, mobilisées en nombre (110 000 sur tout le week-end), ont dû repousser des jets de bouteilles ou de chaises à coup de gaz lacrymogènes. Un homme a été grièvement blessé dans une violente rixe qui a éclaté entre une vingtaine de personnes non loin des Champs Élysées.

Toujours sur les Champs, un groupe d'une trentaine de jeunes a forcé l'entrée d'un magasin, pillant bouteilles de vins ou de champagne... Peu avant minuit, les CRS dispersaient les fauteurs de trouble à coup de canon à eau.

A Marseille et Rouen, il y a eu au total 17 interpellations. A Lyon, l'ambiance a dégénéré dans la soirée, les heurts ont été sporadiques après que la place Bellecour s'est vidée de ses 20 000 fans...

A Ajaccio, quelques échauffourées ont éclaté juste après le coup de sifflet final entre supporteurs français et croates, mais il n'y a pas eu de blessé.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés