En 1986, en 1994 ou, plus récemment, en 2006 : à chacune de leurs manifestations d'ampleur, les étudiants ont fait plier les gouvernements, de droite en l'occurrence, auxquels ils s'opposaient. Inédit alors que la gauche est au pouvoir, le mouvement contre la loi Travail confirmera ou non la force de frappe de la jeunesse.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés