Les élections générales se déroulent dimanche 9 septembre en Suède, pour renouveler députés, maires et présidents de région. Pour la première fois, un parti anti-immigration, classé à l'extrême droite, se retrouve en deuxième position des intentions de votes. Les Démocrates de Suède (SD), un parti issu de la mouvance néonazie, qui a opéré une stratégie de normalisation, pourrait recueillir jusqu'à 20 % des voix.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés