Le gouvernement tchèque présente officiellement sa démission. Dirigé par l‘économiste de gauche Jiri Rusnok, il avait été nommé par le président Milos Zeman le 10 juillet pour remplacer le gouvernement de centre droit, tombé en juin. Toutefois, il n’a pas obtenu la confiance du Parlement. Le pays se dirige ainsi vers des législatives anticipées. La chambre basse va voter sursa propre dissolution qui devrait intervenir le mardi 20 août.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés