A Calais, le début des travaux de déblaiement ont commencé. La "Jungle" est désormais déserte, ou presque. En effet, quelques irréductibles ont pris la décision de rester.

Publicité
Contenus sponsorisés