Vidéo associée: 

Publié le 20/05/2014

Décret Alstom : Arnaud Montebourg montre les muscles…

Corps: 

En vigueur depuis vendredi dernier, le " décret Montebourg " étend à l'énergie et aux transports le mécanisme de protection des entreprises stratégiques contre d'éventuelles velléités étrangères. Un dispositif, qui intervient au moment où l'Américain General Electric et l'Allemand Siemens cherchent à reprendre la majeure partie de la branche énergie d'Alstom. Bruxelles n'a pas hésité à mettre la France en garde jeudi dernier contre ce qu'elle considère comme étant une tentation protectionniste.

Tout en ne rejetant pas les offres de Siemens et de GE, l'État français, qui n'est propriétaire que de 0, 9% d'Alstom via la Caisse des Dépôts et des Consignations, pourrait en outre augmenter sa participation dans l'entreprise, comme en 2004, afin de fortifier son ancrage hexagonal.
Alstom, jusqu'ici considéré comme un fleuron de l'aéronautique français, pourra-t-il être sauvé ? L'Europe peut-elle pénaliser l'État pour son patriotisme économique, alors qu'Arnaud Montebourg a assuré qu'au travers de son fameux décret, la France ne faisait que se doter des mêmes armes que ses voisins ? Autour d'Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet