Elles s'appellent Signal ou Telegram et permettent à leurs utilisateurs d'envoyer des messages cryptés. Ces applications qui chiffrent les données échangées sont devenues très populaires, notamment chez les jihadistes. Des Darks Apps qui compliquent la vie des services de renseignement. Mais la cryptographie est-elle à incriminer ?

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés