Franco-allemand, ex-eurodéputé vert, Daniel Cohn-Bendit nous livre son analyse face à la montée des populismes en Europe. Si selon lui, les pays qui composent l'Union sont en train de se replier sur eux-mêmes en raison de la crise des migrants, rendant la situation très compliquée pour ces derniers, tout le monde a besoin d'elle. De fait, ni les Italiens, ni les Hongrois et même les Polonais ne souhaitent en sortir, notamment parce qu'elle fait contrepoids à la Chine et aux États-Unis.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés