Après avoir longuement hésité, le gouvernement de Manuel Valls s'apprêterait à accepter l'amendement Ayrault. Le texte de loi, qui propose de rendre la CSG dégressive pour les salariés payés jusqu'à 1,34 smic, devrait finalement être adopté à l'Assemblée nationale. Pour la première fois depuis longtemps, toute la gauche le soutient.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés