Le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski est à Kiev pour manifester son soutien aux autorités ukrainiennes. Il a rencontré ce jeudi soir le Premier ministre Arseni Iatseniouk. Et ce vendredi matin, il s'est entretenu avec son homologue Andreiï Dechtchitsa.

Le chef de la diplomatie suédoise Carl Bildt est également de passage dans la capitale ukrainienne.

Pologne et Suède sont deux des pays européens les plus en pointe dans le soutien au gouvernement face au risque de partition du pays.

Les Occidentaux appuyent l'organisation d'une élection présidentielle le 25 mai prochain. Et ils menacent d'accentuer les sanctions contre ceux qui chercheraient à entraver ce processus. Cette mise en garde est destinée notamment à la Russie accusée de soutenir les groupes séparatistes dans l'est de l'Ukraine.

Sur le terrain, le face-à-face se poursuit. C'est le cas entre autres, à Sloviansk. La ville est toujours tenue par les groupes pro-russes, qui ont d'ailleurs lancé hier un ultimatum pour que l'armée ukrainienne quitte la région. Ce qui n'a pas été suivi d'effets.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés