Parmi les routes d'immigration illégale en partance d'Afrique subsaharienne et à destination de l'Union européenne, celle qui traverse l'Algérie du Sud vers le Nord est sans doute l'une des moins bien documentée. Et pour cause: il est difficile pour les journalistes d'y travailler, les autorités algériennes se montrant très méfiantes. Notre reporter, Denia De la Rive, s'est penchée sur les situations difficiles auxquelles les migrants illégaux sont confrontés.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés