Dans un rapport publié mercredi, à la veille d'un nouveau sommet sur la crise migratoire à Bruxelles, Amnesty International accuse la Turquie d'arrêter, de maltraiter et d'expulser vers leur pays d'origine des réfugiés syriens et irakiens. La Turquie dément ses informations.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés