Vidéo associée: 

Publié le 19/03/2018

Crise des Rohingyas : l'Asean n'aidera pas le Myanmar

Corps: 

La dirigeante birmane Aung San Suu Ki a demandé de l'aide humanitaire à l'organisation. Sans succès. L'Asean (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) s'est dite préoccupée par la situation, mais pieds et poings liés. La tradition veut en effet qu'elle ne s'immisce jamais dans les affaires intérieures de ses états membres.

Il faut dire aussi qu'Aung San Suu Ki a été largement critiquée sur la scène internationale pour sa gestion de cette crise. Près de 700 000 Rohingyas ont fui les violences de l'Etat Rakhine, en Birmanie, depuis le lancement en août 2017 d'une offensive de l'armée birmane contre des rebelles musulmans.

Des soldats birmans et des membres de milices bouddhistes ont été accusés de pillages, de meurtres et de viols. Des crimes qui "portent" selon l'ONU "les marques d'un génocide". Mais la Birmanie dément depuis le début toute accusation de nettoyage ethnique. Rétorquant n'avoir fait que réagir aux attaques des rebelles musulmans.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet