L'accord que tente de boucler l'UE avec la Turquie suscite de sérieux doutes, voire l'hostilité frontale de certains Etats membres, faisant planer le spectre d'un fiasco sur le sommet européen réuni ce jeudi. Le projet prévoit que tous les nouveaux migrants arrivant sur les îles grecques seront renvoyés en Turquie. Pour chaque Syrien renvoyé, les Européens "réinstalleraient" dans l'UE un autre Syrien depuis la Turquie, laquelle obtiendrait aussi en contrepartie une relance de ses négociations d'adhésion.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés