Le Kremlin a décrété une journée de deuil national, avec les drapeaux en berne sur les bâtiments publics. Au lendemain du crash de l'Airbus A321 dans le Sinaï en Égypte, la Russie pleure ses 224 disparus, touristes et membres d'équipage, en très grande majorité de nationalité russe, tous morts lors de l'accident. L'émotion est vive à Saint Saint-Pétersbourg, ville d'origine de la majorité des passagers. Des anonymes sont venus déposer des fleurs pour témoigner de leur soutien.

Sur place, l'enquête se poursuit. Évacués du site par des hélicoptères militaires, les corps des victimes sont transférés un à un vers Le Caire, en ambulance. La Russie a promis de mener son enquête pour élucider les circonstances de ce crash. Les autorités du Kremlin ne croient pas à un acte terroriste, mais suivent plutôt la piste d'une défaillance technique.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés