Passer à la pompe devient de plus en plus cher. Ces dernières semaines, le gazole a augmenté de 7.6 centimes d'euros et celui de l'essence sans plomb de 3.9 centimes par litre. Une augmentation confirmée par Élisabeth Borne, la ministre des Transports ce matin au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC. Une situation que déplore l'association 40 millions d'automobilistes comme le révèle le journal La Dépêche. L'association lance ce jour l'opération " Coût de pompe ". Une opération qui invite les consommateurs à faire le plein et envoyer leur ticket accompagné d'un courrier au Président de la République. Par cette démarche, l'association veut alerter le gouvernement sur les taxes des carburants qui plongent "les ménages les plus dépendants à l'automobile en situation de précarité énergétique et réduit dangereusement leur accès à la mobilité". Selon une étude de l'INSEE, les transports sont le deuxième poste de dépense des Français, après le logement et avant l'alimentation. 40 millions d'automobilistes juge les carburants aujourd'hui comme un "produit de luxe". " Plutôt que d'augmenter la fiscalité sur les carburants, Emmanuel Macron devrait davantage se soucier de rendre accessible à tous les produits de première nécessité. Et les carburants en font partie " déclare Daniel Quéron, président de l'association. Il est sûr qu'avec cette augmentation, l'Élysée devrait recevoir de nombreux tickets de caisse dans les jours à venir.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés