À moins de 24 heures de la fin de la COP21, les 195 États peinent toujours autant à se mettre d'accord sur un texte final. Ce vendredi, les pays pétroliers ont dressé leur ligne rouge, l'Arabie Saoudite, l'Irak, le Venezuela refusent qu'il y 'est la mention du prix du carbone et la fin des énergies fossiles dans l'accord final. Les Etats-Unis, eux refusent de parler des pertes et dommages des pays les plus affectés. Tandis que la Chine et l'Inde s'écharpent sur les promesses après 2020 et les clauses de révisions. Barack Obama et le Président chinois se sont entretenus par téléphone également.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés