Les dirigeants pensent encore aboutir à un accord ambitieux, mais les ONG sont plus pessimistes. Elles ne croient pas à la limitation du réchauffement climatique à 1,5 degré, un objectif déjà largement insuffisant selon elles. Leurs militants restent mobilisés jusqu'au bout de la COP21, qui s'achève samedi, pour faire pression. "Le texte mentionne un objectif de réchauffement contenu à 1,5 degré, mais les propositions de réduction des émissions par les pays sur la table sont très loin de cet objectif", a dénoncé Jérôme Frignet, de Greenpeace France.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés