La Cop 21, qui a ouvert lundi à Paris, devrait déboucher sur un accord qui incite tous les pays à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. François Hollande et Angela Merkel militent pour que l'accord final soit contraignant mais John Kerry le secrétaire d'état américain a déclaré qu'il ne le serait pas. Pourtant, le fait que tous les pays du monde aient la volonté de limiter le réchauffement peut suffire. Les négociateurs ont jusqu'au 11 décembre pour tenter de trouver un consensus.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés