Jean-Charles Brisard, président du Centre d'analyse du terrorisme, souligne la singularité du modèle économique de l'organisation de l'État islamique. "Contrairement à Al-Qaïda, ils ont un modèle économique autosuffisant" et diversifié, souligne l'expert, avec des revenus tirés non seulement du pétrole mais aussi de l'agriculture, de l'extorsion et de la contrebande.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés