"Oui je suis triste, oui c'est ma maison, oui j'en ai fait quelque chose." Le 5 mars, celui qui fut nommé en 2007 par Jacques Chirac, quittera la présidence du Conseil constitutionnel, laissant un bilan prestigieux derrière lui et un conseil à son successeur, Laurent Fabius.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés