Vidéo associée: 

Publié le 23/09/2015

Condamnés libérés : les moyens de la justice en question

Corps: 

La libération de 3 condamnés avant la fin de leur peine pour des questions de délais ou de vice de procédure repose la question des moyens de la justice en France. Le procureur général de Grenoble reconnaît un manque de magistrats. La justice ralentit. En 2003, entre l'instruction et les assises, il fallait 32 mois. En 2013, il fallait 37 mois. Christiane Taubira devrait s'exprimer demain après le conseil des ministres.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet