Fièrement, la police militaire colombienne débarque d'un hélicoptère deux corps placés dans des sacs mortuaires blancs, et pose pour les télévisions devant les deux proies. Victor David Segura et sa soeur ont été abattus samedi lors d'une opération à la frontière entre la Colombie et l'Equateur, là où le narcotrafic est roi.

Comme l'explique le président colombien, Ivan Duque, celui que l'on surnommait David était le chef de l'une des factions dissidentes des FARC, c'est à dire n'ayant pas déposé les armes, mais c'était surtout un trafiquant notoire, responsables d'homicides, extorsions, enlèvements. Son territoire, autour de Tumaco, se trouvait sur la route principale du trafic de cocaïne à destination des Etats-Unis.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés