Vidéo associée: 

Publié le 12/07/2018

Col du Brenner : des contrôles temporaires

Corps: 

C'est l'une des zones de transit les plus importantes d'Europe, un passage charnière pour les transports sur l'axe nord-sud. Le col du Brenner, qui sépare l'Autriche et l'Italie, est de nouveau surveillé par les garde-frontières autrichiens. Une mesure temporaire qui prendra fin ce vendredi - officiellement pour sécuriser une réunion des ministres européens de l'Intérieur à Innsbruck - mais qui pourrait se répéter et faire des émules.

Si comme elle l'a annoncé, l'Allemagne concentre les migrants à sa frontière avec l'Autriche pour les trier, l'effet boule de neige ne se fera sans doute pas attendre plus au sud. Côté automobilistes et riverains, le retour des contrôles suscite des réactions très variées.

" Je pense que c'est une bonne idée, commente une femme . Ils devraient maintenir ces contrôles de manière permanente. Il y a trop de trafics en tout genre à travers les frontières. C'est bien d'avoir rétabli ces contrôles. "

" Je ne soutiens pas cette mesure, dit une autre . Ça ralentit la circulation et tout est plus compliqué. "

" Je pense que c'est une bonne idée de remettre des contrôles à la frontière, assure une troisième. Je dis ça à cause de tous les migrants qui arrivent. Mais je ne sais pas si les contrôles auront un impact. "

" Je crois que les frontières doivent être libres. C'est l'Europe, non ? " , lâche un francophone.

En 2017, plus de 64 000 poids lourds ont transité par les autoroutes autrichiennes, 80% de ces trajets étant observés entre l'Allemagne, l'Autriche et l'Italie. C'est dire si l'enjeu économique est de taille.

Ces contrôles au col du Brenner sont une forme de test. Cette semaine, l'objectif était avant tout de sécuriser une rencontre des ministres européens. Mais si l'Autriche décidait à l'avenir de fermer ses frontières sud aux migrants, des contrôles similaires seraient mis en place. Or un effet domino, avec la fermeture d'autres frontières à travers l'Europe, marquerait la fin de l'espace Schengen et par là même, le début de la fin de l'intégration européenne.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet