Il y a dix ans, les banlieues françaises s'embrasaient suite à la mort de deux adolescents, Bouna Traoré et Zyed Benna, électrocutés dans un transformateur EDF alors qu'ils cherchaient à fuir la police. Cette explosion de colère qui a duré plusieurs semaines, avait conduit le gouvernement de l'époque à décréter l'état d'urgence. Une décennie plus tard, la situation de ces quartiers dits "sensibles" a-t-elle évoluée?

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés