A Djizré, en Turquie, les habitants sont au coeur d'une guerre civile opposant les rebelles kurdes aux militaires turcs. Pour les empêcher de rentrer dans leur quartier, les rebelles ont érigé des barricades, au milieu des maisons criblées de balles. Une fois la nuit tombée, ces hommes combattent au nom d'Abdullah Öcalan, chef du PKK et emprisonné pour terrorisme, afin d'obtenir leur autonomie. En quelques mois, les rebelles kurdes ont tué 248 militaires turcs alors que 2.000 d'entre eux ont perdu la vie.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés