La circulation inter-files des motards va être expérimentée dans plusieurs départements. Pour Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, "légaliser une telle pratique, c'est accepter une augmentation du nombre de morts en ce qui concerne les deux-roues motorisés".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés