Invitée sur BFMTV ce jeudi soir, Christine Boutin a réagi au souhait de Juliette Méadel, la secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes, de voir démissionner le cardinal Barbarin, fragilisé par les affaires de pédophilie qui secouent le diocèse de Lyon. "Cette déclaration est déplacée, elle ne respecte pas séparation de l'église et de l'Etat", s'est-elle indignée. L'ancienne présidente du Parti Chrétien-Démocrate a également dénoncé un "lynchage médiatique", ajoutant que le cardinal était traité un "bouc émissaire", victime d'une "chasse médiatique vis-à-vis de l'Eglise".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés