En cette période de Fêtes de fin d'année, les saisonniers ont l'embarras du choix pour travailler. Julie, préparatrice de commandes chez un distributeur qui livre jusqu'à 300.000 colis par jour, a tout de suite accepté le contrat offert après trois mois de chômage. Alain travaille lui chez un caviste. Sollicité de toutes parts, il refuse même des jobs. Ces quelques semaines de travail intense vont lui permettre de rester à flot les mois où il n'aura rien.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés