Un crayon de trois mètres de long et près de 50 kilos pour les survivants de Charlie Hebdo en mémoire de ceux qui sont morts. C'est l'idée de Richard Orlinski, sculpteur, pour rendre hommage à la liberté d'expression et qu'il trouve une place dans les nouveaux locaux du journal.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés