Depuis dimanche soir et l'agression très violente à son domicile dâun habitant de Magnac-Lavalette-Villars, en Charente, le village est en proie à une véritable psychose. Didier Jobit, le maire, a décidé de soumettre vendredi prochain à son conseil municipal des solutions d'auto-défense et de vigilance citoyenne.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés