ÉPHÉMÉRIDES. Chapeaux chinois, soucoupes volantes... en train de traverser le désert australien, c'est ce qu'on pouvait voir lors de la première course solaire de F1 au monde en 1990. Les pilotes recroquevillés dans des bulles de plexiglas avaient 2000 km à parcourir, et pour mettre toutes les chances de leur côté, il fallait se lever de bonne heure. Voici pourquoi.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés