Un policier de 31 ans a tué samedi soir à Sarcelles trois personnes avec son arme de service et blessé grièvement sa petite amie avant de se suicider. Dans cette ville du Val-d'Oise, les habitants sont encore sous le choc. "Les gens ne comprennent pas, c'est la sidération", raconte un Sarcellois tandis qu'une riveraine exprime à quel point le drame lui semble "inimaginable". La mairie a fait savoir qu'elle pouvait mettre en place une cellule d'aide psychologique si les habitants en ressentaient le besoin.

Contenus sponsorisés