En Centrafrique, lors de la guerre civile qui a ravagé le pays il y a trois ans, près de 100 000 déplacés avaient trouvé refuge au camp de Mpoko, à l'aéroport de Bangui. Aujourd'hui, 28 000 d'entre eux y vivent toujours. Le gouvernement les incite à rentrer chez eux, mais beaucoup craignent pour leur sécurité. Reportage de nos correspondants.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés